Chaire « Rodhain »

Présentation

C’est une chaire d’enseignement et de recherche soutenue par la Fondation Jean-Rodhain. On sait que l’abbé et futur prélat Jean Rodhain (1900-1977) fut le créateur du Secours Catholique, en France, au lendemain de la Seconde guerre mondiale. Son action en faveur des démunis – d’abord les victimes de la guerre, puis les populations laissées pour compte par l’expansion économique des « trente glorieuses » – reposait sur une conviction théologique profonde : la place centrale de la vertu de charité dans la vie chrétienne, aussi bien celle de l’Eglise que celle de chaque chrétien.

Grâce à Mgr Jean Rodhain ,l’Eglise de France s’est ainsi dotée d’une organisation capable de mettre en œuvre de façon concrète cette vertu théologale : c’est le Secours Catholique. La Fondation Jean-Rodhain, créée en 1981 à partir d’un legs important et selon la volonté de Mgr Rodhain, vise à promouvoir l’étude, l’enseignement et la recherche théologique sur la vertu de charité, afin de placer l’amour – inséparablement amour de Dieu et du prochain – à la source de toute action au service de l’être humain, à commencer par les plus pauvres.

A l’Université catholique de Lille nous sommes heureux de pouvoir faire vivre une « Chaire Rodhain » depuis plusieurs années. En 2009, le P. Dominique Foyer y a donné un séminaire de 3ème cycle sur le thème de la charité dans la théologie scotiste ». Puis ce fut le P. Luc Dubrulle qui a donné un enseignement sur « charité et doctrine sociale de l’Eglise ». Et depuis deux ans, le P. Foyer y donne un séminaire sur le thème « charité et handicap : comment les communautés chrétiennes sont affectées par l’accueil des personnes handicapées ».

Argument du séminaire : « Les situations de handicap vécues par les personnes et par leur entourage sont autant de défis posés à la société contemporaine. Ces situations représentent aussi des défis adressés à la théologie des vertus, en particulier la charité, base de la vie chrétienne. Dans ce séminaire de théologie morale et pratique, nous examinerons comment différentes situations de handicap nous amènent à redéfinir la vertu de charité ainsi que sa mise en œuvre dans la vie ecclésiale. Nous partirons de la documentation théologique disponible, mais notre réflexion s’appuiera aussi sur différents témoignages et sur l’expérience des participants. Ce séminaire intéressera aussi les personnes concernées par la réalité du handicap ou engagées dans des actions pastorales spécifiques. »

Argument du séminaire : « Les situations de handicap vécues par les personnes et par leur entourage sont autant de défis posés à la société contemporaine. Ces situations représentent aussi des défis adressés à la théologie des vertus, en particulier la charité, base de la vie chrétienne. Dans ce séminaire de théologie morale et pratique, nous examinerons comment différentes situations de handicap nous amènent à redéfinir la vertu de charité ainsi que sa mise en œuvre dans la vie ecclésiale. Nous partirons de la documentation théologique disponible, mais notre réflexion s’appuiera aussi sur différents témoignages et sur l’expérience des participants. Ce séminaire intéressera aussi les personnes concernées par la réalité du handicap ou engagées dans des actions pastorales spécifiques. »

MEMBRES

OBJECTIFS DE LA CHAIRE

AXES DE RECHERCHE

– Dominique Foyer (titulaire de la chaire)
– Sophie Izoard-Allaux (co-titulaire)

Membres associés :
– Dominique Greiner

« Depuis la catéchèse jusqu’aux soutenances de thèses théologiques, il reste un travail d’actualité à réaliser pour réhabiliter et rajeunir la notion de charité. Du même coup, on préparera, à longue échéance, un regard lucide […] sur les problèmes de développement ou de partage. L’enseignement passe avant toutes les techniques. » Jean Rodhain, Rome, mai 1976.

La charité est un puissant ferment d’innovation sociale et d’approfondissement de l’intelligence de la foi. La Chaire Jean Rodhain entend apporter le souffle de la richesse d’une tradition, à travers les valeurs clés de l’Enseignement social de l’Eglise. Elle porte le projet d’élaboration d’une théologie de la charité dont la fécondité passe par l’implication des personnes concernées, en un croisement de savoirs et d’expériences. C’est pourquoi l’objectif premier de cette Chaire est la promotion d’un apprentissage par le service auprès des personnes les plus démunies et vulnérables, au cœur de la proposition académique portée par l’Université catholique de Lille, en partenariat avec de nombreux acteurs de solidarité et en lien avec une vingtaine d’autres universités catholiques à travers le monde. C’est dans le dialogue et le respect des libertés de chacun, que ce projet, fondé sur les « nouveaux langages de la charité » en termes d’amitié sociale et de spiritualité de l’engagement, pourra déployer toute ses potentialités.

2 AXES :

Axe 1 : « Les situation de handicap : un défi à la charité ? », animé par Dominique Foyer

Argument : Les situations de handicap vécues par les personnes et par leur entourage sont autant de défis posés à la société contemporaine. Ces situations représentent aussi des défis adressés à la théologie des vertus, en particulier la charité, base de la vie chrétienne. Dans ce séminaire de théologie morale et pratique, nous examinerons comment différentes situations de handicap nous amènent à redéfinir la vertu de charité ainsi que sa mise en œuvre dans la vie ecclésiale.
Nous partirons de la documentation théologique disponible, mais notre réflexion s’appuiera aussi sur différents témoignages et sur l’expérience des participants.
Ce séminaire intéressera les étudiants en théologie aussi bien que les personnes concernées par la réalité du handicap ou engagées dans des actions pastorales spécifiques.

Axe 2 : « Le racisme, un défi pour la charité politique et l’amitié sociale », animé par Dominique Greiner

Argument : « Le racisme est un virus qui mute facilement et qui, au lieu de disparaître, se dissimule, étant toujours à l’affût. », écrit le pape François dans son encyclique Fratelli tutti (n° 98). On peut malheureusement le vérifier tous les jours dans l’actualité : nos sociétés n’en ont pas fini avec le racisme et l’antisémitisme.
Ce fléau du rejet de l’autre est source d’une grande violence pour les personnes qui en sont victimes. Dans le même temps, les sociétés libérales, pourtant fondées sur le respect de chacun, indépendamment de son origine, de sa couleur de peau, de sa religion, semblent impuissantes à le faire refluer.

Publications

—     Dominique Foyer, « Théologie du handicap, théologie handicapée » dans Revue d’éthique et de théologie morale 2009/HS (n°256), pages 147 à 157

—     Luc Dubrulle, « Quand la charité fabrique des hommes » dans Transversalités,  2017/4 n° 143 | pages 141 à 156