Doctorat canonique en théologie

Le mot du responsable

Le troisième cycle de la faculté de théologie prépare à la rédaction et à la soutenance d’une thèse de doctorat canonique en théologie.

La formation doctorale est ouverte aux étudiants de toutes nationalités titulaires d’une licence canonique en théologie (d’une mention égale ou supérieure à cum laude), tant laïcs que religieux ou clercs. Elle s’effectue principalement par l’élaboration et la rédaction de la thèse sous la direction d’un professeur de la Faculté, et  par la participation à des séminaires méthodologiques, thématiques et de recherche, à des journées doctorales et à des colloques.
La durée des études est de quatre ans à temps plein, sauf dérogation. Après la soutenance publique, l’approbation et la publication de sa thèse, l’étudiant reçoit le diplôme de docteur en théologie. Pour être approuvée, la thèse doit contribuer au progrès de la théologie dans un de ses domaines : l’exégèse, la dogmatique, la morale, la théologie fondamentale et pastorale.

Responsable du doctorat

Benoît De Baenst

Présentation du cursus

Le 3e cycle comporte habituellement 4 années (sauf dérogation du Conseil Académique). Durant celles-ci les étudiants participent, chaque année, à 3 journées doctorales et aux séances du séminaire transversal entre autres.

Les candidatures pour l’année universitaire 2023-2024 ouvriront fin janvier 2023

JOURNÉES DOCTORALES 2022-2023

7 octobre 2022
Journée doctorale de rentrée
10 février 2023
Présentation de travaux de thèse par des doctorants
12 mai 2023
Les thèses portant sur un auteur
  • Vendredi 4 nov. 2022 : Franck Dubois, Université de Strasbourg, « Une vulnérabilité qui appelle la grâce : y a-t-il un Salut pour les animaux ?»
  • Vendredi 2 déc. 2022 : Cathy Leblanc, Université Catholique de Lille, « Émotions, la part commune »
  • Vendredi 20 janv. 2023 : Didier Luciani, Université Catholique de Louvain, « Les lois bibliques de protection des animaux »
  • Vendredi 3 mars 2023 : Malik Bozzo-Rey, Université Catholique de Lille, « Être utilitariste implique-t-il nécessairement de défendre la cause animale ? »
  • Lundi 20 mars 2023 : Omero Marongiu-Perria, « La vulnérabilité de l’animal dans l’Islam »
  • Vendredi 5 mai 2023 : Pascaline Turpin, Université Catholique de Lille, « L’animal ne souffre pas car il n’a pas péché : la thèse de saint Augustin »