Vulnérable à l’école et au travail : une innovation sociale ?

10 décembre -14h00 - 16h00
Chargement Évènements

Groupe thématique de recherche : « Vulnérabilité du vivant »

Nous explorons cette année la vulnérabilité de l’humain au cours de la vie. La vulnérabilité est reconnue comme une caractéristique inhérente à la condition humaine et elle est quasi systématiquement associée à la souffrance, nous obligeant à l’inscrire dans le cadre de la théodicée. Cependant, il se dessine un chemin dans le paysage des représentations qui voit dans cette même vulnérabilité une ouverture, une « porosité existentielle1 », lieu de relationnalité qui nous est donnée, non pas comme un défaut, mais comme ce qui nous met en capacité d’aimer. Toutefois, la vulnérabilité n’est acceptable que dans la mesure où l’humain trouve autour de lui tout au long de sa vie des personnes capables de sollicitude et d’empathie. En effet l’appel d’autrui vulnérable enjoint l’humain à la responsabilité, disait déjà Ricoeur. Durant les six séminaires interdisciplinaires, nous voulons scruter des lieux de vie où la vulnérabilité s’exprime, parfois de façon surprenante. 1Marie-Jo Thiel, La santé augmentée, réaliste ou totalitaire ? Montrouge, Bayard Editions, 2014, p. 251.

Séminaire hybride (présentiel et distanciel ) ouvert aux étudiants de master, doctorants et chercheurs. Inscriptions gratuite mais obligatoire sur : https://www.billetweb.fr/seminaire-de-recherche-vulnerable-a-lecole-et-au-travail-une-innovation-sociale

Présentation du séminaire :

Inutile de dire que dans les espaces éducatifs, la vulnérabilité n’est pas très explorée sinon pour voir comment la dépasser. Mais il n’est pas possible de tout dépasser. Lors de ce séminaire, nous examinerons la possibilité de donner une place dans le cursus scolaire à la vulnérabilité éthique comme un tremplin vers une société inclusive, l‘accueillant jusqu’à la déficience comme une richesse et non pas comme une menace. Cette même vulnérabilité fait aujourd’hui l’objet de recherches jusque dans le management en entreprise. Souvent niée, nous interrogerons comment l’espace organisationnel peut accueillir la vulnérabilité, en tant que levier de créativité individuelle et collective. Dans une culture de la performance, l’enjeu audacieux d’une vulnérabilité reconnue et assumée par les décideurs, devient alors source d’humanisation au travail, et de dynamique relationnelle renouvelée.

Intervenantes: 

Talitha COOREMAN-GUITTIN et Sophie IZOARD
Théologiennes – Maîtres de conférence en éthique à l’UCLille
Sophie Izoard et Talitha Cooreman-Guittin explorent des approches
alternatives pour la prise en compte de la vulnérabilité dans la société
contemporaine dans une perspective théologique.

 

Détails

Date:
10 décembre
Heure :
14h00 - 16h00

Lieu

Faculté de Théologie
60 boulevard Vauban
Lille, 59000 France

Nous contacter

Faculté de Théologie

03.20.13.41.57
theologie@univ-catholille.fr