Philosophie de la nature – Penser le corps à partir de notre expérience de confinement

Filière

Après la crise du Coronavirus, la question du corps s’invite tout naturellement au programme. Comment le penser ? Comment le définir ? Dans l’état de confinement dans lequel nous nous sommes trouvés, nous avons d’abord vécu l’isolement, sans vraiment comprendre les mécanismes par lesquels cet isolement nous était pénible. “ Le corps est notre moyen général d’avoir un monde ” disait Merleau-Ponty et c’est bien le monde ambiant qui avait disparu ou était interdit. Notre corps est par essence en prolongement. Il ne s’arrête pas à son enveloppe charnelle. Il est à la fois perception et expression. Ne plus avoir accès au monde ambiant, c’est aussi réduire la part du corps.

Enseignant
Cathy Leblanc
Semestre
Semestre 1
Lieu
Faculté de Théologie (Lille)
Jour de cours
Lundi
Horaires
10h-12h