Histoire de l’Église – L’Église et la grande peste noire

Filière
UTS

À partir de 1348, la grande « peste noire » ravagea l’Europe. Sa première vague décima de 25 % à 30 % de la population du continent. Elle s’inscrivait dans la continuité de pandémies récurrentes qu’on peut précisément retracer depuis le 6e siècle (peste de Justinien) et qui ne s’achevèrent qu’au 18e (peste de Marseille, 1720). D’autres pandémies prirent le relais au 19e siècle (typhus, choléra, variole, influenza). Et notre génération qui se croyait hors de danger est soudainement confrontée au fléau du coronavirus répandu sur toute la planète. Quelle fut l’attitude de l’Église face aux épidémies médiévales ? Cautionna-t-elle toujours l’opinion qui en faisait des châtiments divins et qui poussait à chercher des boucs émissaires (juifs, hérétiques, sorciers…) ? Quelle a été l’influence du phénomène sur l’évolution des mentalités religieuses ? Peut-on créditer l’hypothèse faisant de la peste – qui connut de terribles vagues successives de 1348 à 1500 – une des causes de la critique de l’Église qui amena à l’éclosion de la Réforme ? Que retirer de cette histoire pour nourrir la réflexion de l’Église face aux nouvelles menaces sanitaires qui font aujourd’hui trembler le monde et qui risquent de se répéter ? Ces questions font débat. Les étudiants seront invités à les aborder de manière critique à partir des sources disponibles.

Enseignant
Christian Cannuyer
Semestre
Semestre 1
Lieu
Faculté de Théologie (Lille)
Jour de cours
Lundi
Horaires
10h-12h
Séminaire
Séminaire